Le Porte-Parole du YPG à Kobane : Nous Continuons Notre Campagne Victorieuse

Kobane_Dec

Mutlu Civiroglu https://twitter.com/mutludc

Les combats à Kobane qui durent depuis 4 mois sont devenus plus dur avec l’arrivée de l’hiver. Qu’avez-vous observé sur le champ de bataille ces trois, quatre derniers jours ?

Ces derniers 4 mois, nous avons mis en place une résistance sans précédents contre les sombres forces du terrorisme du Moyen-Orient.  Fort de cette résistance, nous avons récemment repoussé les attaques de l’ISIL près de la zone de Mekteba Res (école noire) et dans le quartier de la colline Mishtenur. Nous avons recapturés plusieurs rues et avenues qui  étaient auparavant sous le contrôle de l’ISIL dans le cadre de l’opération en cours depuis un mois visant à libérer Kobane.

Şoreş Hesen (Foto: Hawar News)
Şoreş Hesen (Foto: Hawar News)

Ils ont lancé plusieurs attaques sér-ieuses pour reprendre ce qu’ils ont perdu mais nous avons toutefois prouvé avec notre résistance que chaque pouce de territoire regagné par le YPG ne retombera plus dans les mains d’ISIL. Ils ont eu recours à plusieurs attaques aves des véhicules suicide qui ont eu pour conséquence de détruire des dizaines de maisons ainsi que la perte de dizaines de leurs soldats. Pourtant ils n’ont pas réussi à avancer. C’est ainsi que nous expulsons ISIS de Kobane et ainsi que nous allons continuer notre campagne victorieuse pour libérer Kobane. Je peux dire que Kobane s’approche pas à pas de la victoire chaque jour.

Est-ce que  les zones que vous avez indiqué (réservoir d’eau, école noire et quartier Mishtenur) sont actuellement sous votre contrôle ?

Oui, Ces zones sont sous notre contrôle et sont protégés contre de nouvelles attaques de l’ISIL. En étant sur une position défensive, nous continuons notre tâche consistant à libérer la ville. Nous repoussons des attaques massives et avançons. La principale direction de notre stratégie est de ne plus reculer.

YPJ_Kob2

L’opinion publique est désormais convaincue que Kobane ne tombera pas et que le YPG ne sera pas vaincu. Toutefois nombreux sont ceux qui disent que la progression est lente. Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

Comme nous l’avons déjà dit précédemment à plusieurs reprises, le combat de rue est difficile et n’a pas de règles.  Toutes les maisons et rues actuellement sous le contrôle d’ISIL sont connectées les unes aux autres formant un tout. Il n’est donc pas possible de les sortir de toutes ces maisons et rues dans une courte période de temps. ISIL est une organisation qui ne reconnait ni humanité ni règles. Nous avançons lentement car nous sécurisons les zones que nous recontrôlons pour nous assurer  qu’ils ne pourront pas s’y réinfiltrer de nouveau.

Ces derniers jours, il a été entendu que l’ISIL a amené des renforts de Sarrin, Tel Abyad et des villes alentours, est ce vrai ?

C’est tout à fait vrai. L’ISIL a amené des renforts tout les jours et à cause des conditions hivernales, de la fatigue et d’autres raisons, ils effectuent des rotations de différents groupes tous les 5-6 jours. Aucun des combattants n’a la volonté de rester et combattre à Kobane plus d’un mois. Ils remplacent donc continuellement les groupes de combattants. Ceux qui sont fatigués vont dans les villages et villes alentours et de nouvelles viennent prendre leur place.  Lorsque nous détruisons une unité, une autre vient prendre sa place. Jusqu’à présent, plus de 10 unités composées de Tchètchènes ont été détruites. 6 à 7 unités turques ainsi que d’autres groupes venant d’Afghanistan, Kazakhstan, Tadjikistan et d’autres pays. Les voyous de l’ISIL nous combattant à Kobane viennent de plus de 27 pays différents. Nous disposons de documents et de preuves pour appuyer nos dires.

En plus de cela, la plupart des membres de l’ISIL qui vienne combattre les Kurdes du Rojava viennent en traversant la frontière turque. Que l’état Turc soit au courant ou pas, nous le disons en tant que critiques. La Turquie doit arrêter et considérer cela sérieusement. Jusqu’à présent des centaines de citoyens turcs ont été tués ici et si vous voulez des preuves, nous serons ravis de les partager avec la presse de la manière qu’il faut.

Vous faites une déclaration intéressante, serait il possible pour vous de partager ces documents avec le grand public ? Car la plupart des gens parlent d’un nombre réduit alors que vous évoquez des centaines.

Oui, nous pouvons partager ces documents avec vous et cela ne serait pas difficile. La Turquie doit mieux contrôler ses frontières. SI la Turquie ne coopère pas avec l’ISIL, elle doit prouver au monde qu’elle n’a pas de connexion avec les gens qui traversent son propre territoire. De plus, elle doit empêcher l’ISIL de s’organiser d’Ankara jusqu’au villes Kurdes de Turquie.  Le grand nombre de Turcs tués à Kobane à éveiller notre suspicion. Tout le monde sait que ces voyous, de Tchétchénie, du Tadjikistan, du Kazakhstan, des pays Arabes mais aussi des Etats-Unis, de France et d’Allemagne, traversent la frontière de la Turquie vers le Rojava.

YPJ_Kob6

Je souhaiterais vous posez une question au sujet des renforts de l’ISIL venant de Tel Abyad, Sirrin et des autres villes. Certains se demandent pourquoi la coalition ne ciblent pas les routes par lesquelles ces renforts arrivent ? S’ils sont capables d’amener des renforts, la bataille durera plus longtemps, que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

Jusqu’à présent, 95% des frappes aériennes à Kobane ont été réussies. Elles ont eu l’effet escompté et sous les décombres des maisons détruites, nous avons retrouvés beaucoup de cadavres de l’ISIL. Je ne peux pas dire pourquoi la coalition ne cible pas les zones en dehors de Kobane, nous n’avons pas d’autorité à ce sujet.

Toutefois, nous proposons qu’ils utilisent plus d’avions de sorte que s’il y a un avion patrouillant au dessus de Kobane, un autre devrait patrouiller en dehors de la ville. Nous pensons que de telles possibilités existent et qu’à la place d’envoyer un avion, la coalition pourrait en envoyer  sept. Nous savons que la coalition opère massivement autour de Shengal [Sinjar], Tal Hamis et Rakka et même Baghdad mais nous croyons que la coalition peut envoyer un autre avion.  Nous pensons qu’avec un seul avion supplémentaire la logistique et le ravitaillement en armes pourrait être coupés. Peu de temps auparavant, la coalition a frappé l’ISIL à 7km à l’est dans le village de Seran et a anéanti un groupe de 10 personnes. Une frappe aérienne à l’extérieur de Kobane est quelque chose de nouveau ! En ce moment, il y a un avion au dessus de Kobane prêt à lancer une frappe aérienne et à chercher des cibles.  Bien sûr, s’il y avait deux avions, un pourrait voler au dessus de Kobane e l’autre patrouiller en dehors de la vile et nous aurions de meilleurs résultats.

YPG Fighter in Kobane (DIHA)

YPG Fighter in Kobane (DIHA)

La semaine dernière, il y a eu deux attaques en France et 17 personnes ont été tuées.  Comment le YPG analyse ces attaques. ?

L’ISIL est une organisation barbare. Nous considérons qu’il est important que différents peuples et pays démocratiques viennent et travaillent ensemble contre ce genre de groupe. Il est peut-être même un peu tard. Nous combattons l’ISIL depuis 1 an et demi en Syrie. Tout le monde l’a vu mais ils sont restés silencieux. Nous critiquons ce silence. Nous avons regardés les différents leaders mondiaux prendre part à la marche de Paris. Nous savons maintenant que le monde entier va nous soutenir notre bataille contre les ennemis de l’humanité.

Nous voulons souligner une fois que bien que nous nous protégeons nous-mêmes, nous protégeons aussi l’humanité d’une organisation brutale constituant une menace pour le monde entier. Pour cette raison, nous croyons que le YPG mérite d’être plus soutenu puisque nous sommes ne première ligne et que nous payons le plus lourd tribut. Tous les pays incluant la France et les autres membres de la coalition et même les pays n’en faisant pas part doivent nous soutenir.  Avec ce soutien, nous pourrons nous débarrasser de l’ISIL, ennemi de l’humanité, encore plus vite.

Certaines informations indiquent que la France a fourni au YPG un soutien militaire, est ce vrai ?

Non ce type d’aide n’a pas été discuté. A part les armes fournies par le Kurdistan du sud et larguées par les américains et ceux apportés par les Peshmergas, aucune autre armes nous a été fournies. Je souhaite le souligner. Bien sûr, nous avons besoin d’armes et de munitions pour gagner cette bataille et nous attendons de l’aide de la France et des autres pays.

***

Traduire en français par https://twitter.com/cahitstorm

One thought on “Le Porte-Parole du YPG à Kobane : Nous Continuons Notre Campagne Victorieuse

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s